logo
1 fumeur sur 2 meurt du tabagisme

Arrêter de fumer Sans prendre du poids

Il est vrai qu'environ deux tiers des fumeurs prennent du poids en arrêtant de fumer. Toutefois, la prise de poids n'est en moyenne que de 2 ou 4 kilos. Cela est dut au fait que la nicotine agit comme un coupe-faim.

Si vous avez peur de prendre du poids, il est conseillé d'utiliser des substituts nicotiniques car ils freinent la prise de poids.


D'une manière générale pour ne pas prendre de poids et être en bonne santé, il est important de faire le bilan sur votre régime alimentaire. Faites des vrais repas équilibrés ainsi que de bon petit déjeuné. En cas de faim entre les repas, on ne le dira jamais assez : privilégié les fruits, les légumes, voir des yaourts. Sachez que l'augmentation de l'appétit qui survient le premier mois s'accompagne aussi d'un retour du gout et des saveurs. C'est l'occasion idéale pour manger sainement et variés.



Notre methode choc pour arreter


la dépendance au tabac

Il est important de savoir qu'il existe 3 types de dépendance :

- La dépendance environnementale ou comportementale
Elle dépend de la pression sociale et conviviale, c'est-à-dire des circonstances, des personnes ou des lieux, qui vous donneront envie de fumer. Il est important d'y réfléchir afin de pouvoir gérer ces situations et trouver des solutions de remplacement.

- La dépendance psychologique
Elle peut apparaître rapidement dès les premières cigarettes fumée, elle est due aux effets de la nicotine sur le corps. Les principaux effets sont les suivants : plaisir, détente, stimulation intellectuelle, coupe-faim, action anxiolytique et antidépressive. Cette dépendance varie grandement d'un fumeur à l'autre.

- La dépendance physique
Elle est également due à la présence de nicotine dans le tabac, qui crée une sensation de manque. Les substituts nicotiniques tels que les gommes, les comprimés, les inhalateurs et timbres (patch) sont une bonne solution pour arrêter de fumer, il faut alors les diminuer progressivement par palier.

Pour connaître votre niveau de dépendance physique à la nicotine existe le test de Fagerström, un test en six questions sur votre consommation. Le manque de nicotine est souvent pour les fumeurs, désagréable voir insupportable. Les principaux symptômes sont : des pulsions fortes à fumer, de l'irritabilité, de la nervosité, de l'agitation, de l'anxiété, des perturbations du sommeil, une humeur dépressive, des troubles de la concentration, de même qu'une augmentation de l'appétit ou encore des constipations.


La dépendance au tabac

Pendant le premier mois d'arrêt des pulsions sont fréquentes mais ne durent que deux minutes environ. Avec le temps l'arrêt du tabagisme devient de plus en plus facile.
Après 2 à 8 semaines, selon les cas, les pulsions deviennent des envies, moins fortes que les pulsions.
Et enfin après quelques mois les envies deviennent des souvenirs, une sorte de nostalgie de l'époque où l'on était fumeur.