logo
1 fumeur sur 2 meurt du tabagisme

Pourquoi arrêter de fumer ?

5 millions de mort par an dans le monde dont 66000 décès en France par an. C'est la première cause de mortalité en France.

On estime que 1 fumeur sur 2 meurt du tabagisme.
Un cancer sur 3 est dut au tabagisme.

Le cancer du poumon est le plus connu, mais le tabac est aussi responsable du cancer de la gorge, de la bouche, des lèvres, du pancréas, des reins, de la vessie, de l'oesophage et de l'utérus. En 1960 les femmes étaient 11% à fumer (contre 57% chez les hommes) mais aujourd'hui chez les adolescents, il y a autant de filles que de garçons qui fument.

Heureusement en France on estime à 2000 le nombre de personne qui arrivent à arrêter de fumer pendant au moins un an.



dans la pratique après avoir fumé la dernière cigarette :

  • 20 min

    La pression sanguine et les pulsations du coeur redeviennent normales.


  • 8 h

    La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. L'oxygénation des cellules redevient normale.


  • 24 h

    Le risque d'infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.


  • 48 h

    Le goût et l'odorat s'améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.


  • 72 h

    Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.


  • 2 sem

    La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.


  • 1 mois

    Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.


  • 1 an

    Le risque d'infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d'accident vasculaire cérébral rejoint celui d'un non-fumeur.


  • 5 ans

    Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.


  • 10 ans

    L'espérance de vie redevient identique à celle des personnes n'ayant jamais fumé.

Notez qu'il est normal d'avoir la gorge irritée et de tousser quand on arrête de fumer. Les cils bronchiques font remonter des impuretés comme les goudrons, cela ne dure qu'un temps.



Notre methode choc pour arreter

COMMENT ARRêTER DE FUMER ?

Le plus important pour arrêter de fumer c'est la motivation. Un fumeur sur deux arrive à arrêter sans aide. Pour les autres il est important de reconnaître les différentes formes de dépendances.

1) La dépendance physique au besoin de nicotine :

Les substituts nicotiniques, il s'agit de médicament sans ordonnance, à base de nicotine, qui existent sous plusieurs formes : les patchs, les gommes à mâcher, les pastilles à sucer et les inhalateurs.
Les médicaments sous ordonnance tel que le bupropion LP ou la varénicline.

2) La dépendance psychologique et environnementale :

Les thérapies comportementales et cognitives (TCC), il s'agit d'une prise en charge psychologique qui peuvent vous aider à résister à la pression sociale, les lieux et circonstances associés à la cigarette.
Le soutien des proches est aussi très important.

3) La dépendance psychologique pour le côté plaisir, antistress, psycho-stimulant, antidépresseur et coupe-faim :

Comme pour les autres dépendances, les TCC et les substituts nicotiniques sont conseillés, mais aussi il est important de faire des exercices physiques et d'avoir une bonne alimentation.
Des spécialistes peuvent vous aider à arrêter de fumer. Vous pouvez demander de l'aide au médecin, pharmacien ou tabacologue. Pour connaitre les consultations tabacologiques à l'hôpital vous pouvez consulter l'Office Français de prévention du Tabagisme sur le site www.oft-asso.fr

Tout savoir sur les substituts nicotiniques

Les recherches ont montré que les traitements de substitution nicotinique (TSN) double voir triple vos chances d'arrêter de fumer. Les substituts diffusent de manière lente et régulière la nicotine. La durée des traitements est de six semaines à six mois et l'on doit progressivement diminuer les doses du traitement.

Les patchs doivent coller sur la peau, la nicotine passe à travers la peau pour atteindre la circulation veineuse. Le patch agit à partir de 30 minutes environ et dure toute la journée. La quantité de nicotine dépend du temps de pose et de la surface du patch. Ne fumez pas avec un patch, si vous ressentez encore le manque, il est important de revoir le dosage avec un médecin. Des picotements peuvent se faire sentir si c'est votre premier patch. S'ils disparaissent au bout d'une heure, c'est une réaction normale et pas une allergie.

Les gommes à mâcher doivent être sucées quelques minutes puis mâchées lentement en faisant des pauses. Il ne faut pas les mâcher trop vite, pour ne pas libérer trop de nicotine d'un coup. En général on utilise entre huit à douze gommes par jour quand l'envie de fumer apparaît. Dans les jours qui suivent, il faut ensuite diminuer les doses graduellement.

L'inhalateur ressemble à un embout blanc dans lequel on met une cartouche composée d'un tampon imprégné de nicotine. Quand on aspire par l'embout l'air est alors chargé de micro-gouttelettes de nicotine. Au début on peut utiliser plusieurs cartouches par jour, mais ensuite le nombre doit diminuer.

Les comprimés à la nicotine doivent soit être sucer, soit fondre sous la langue sans être croqués, cela dépend des marques. Les comprimées agissent en deux ou trois minutes. En général on commence entre huit et douze par jour et on diminue petit à petit.

Quand cela est nécessaire, il est possible d'utiliser plusieurs substituts à la fois, cela renforce l'efficacité du traitement. On peut utiliser par exemple des patchs + des gommes OU patchs + inhalateur.

Certains substituts sont accessibles dès 15 ans, d'autres sont réservés aux adultes, mais jamais en dessous de 15 ans. Pour les femmes enceintes ou qui allaitent il est important de demander des conseils à son médecin.

Un des avantages des substituts c'est qu'ils permettent de ne consommer que de la nicotine, contre 4000 substances pour les cigarettes.

Les signes du surdosage nicotinique sont : diarrhées, nausées, bouche pâteuse, insomnies,  palpitations et l'impression d'avoir trop fumé.

Au niveau prix, les traitements coûtent en moyenne le même prix qu'un paquet par jour, mais les prix varient selon les pharmacies, il est donc intéressant de comparer les prix. Une aide de 50 euros est accordé par l'Assurance maladie.
´╗┐